Partenaire institutionnelPartenaire banquePartenaire aide à la créationPartenaire comptabilité
 

Les moyens de financement

Identifier les différentes ressources financières

A ce stade du projet, vous devrez peut-être réunir les capitaux qui seront nécessaires pour financer les différents besoins durables identifiés dans les étapes précédentes.
En effet, le financement correct d'un projet est une des conditions de pérennité de la future entreprise. Il est donc nécessaire d'identifier les différentes ressources financières adaptées aux besoins.

Types de financementsSources de financements
Épargne personnelle
- le créateur
- ses associés
Aides ou subventions à la personne
- l'Etat : dispositif d'avance remboursable EDEN (Encouragement au Développement des Entreprises Nouvelles)
- les collectivités Locales
- les Fondations
Prêt d'honneur, c'est à dire sans garanties, et crédit solidaire
- les plates-formes d'initiative locale (France Initiative ),
- le Réseau Entreprendre,
- l'ADIE,
- France-Active
- les collectivités locales
- les autres organismes de prêts d'honneur ou de développement économique, fondations,
- certains employeurs...
Prêt bancaire personnel
- certaines banques commerciales
Primes, subventions à l'entreprise
- l'Etat
- les collectivités locales
Prêts à moyen/long terme à l'entreprise
- les établissements de crédit (banques)
- les Sociétés de reconversion
- un prêt sans garantie : le PCE
Crédit-bail
- Banques
- Organismes spécialisés

L'épargne personnelle

L'apport personnel est indispensable pour :
  • inspirer confiance aux tiers, en particulier lors d'une demande de crédit,
  • autofinancer certains besoins durables écartés par les banques : frais d'établissement, investissements incorporels autres que le fonds de commerce, 30 % du prix des investissements physiques, et souvent le Besoin en fonds de roulement.
LEE, PEA ou PEL sont autant de sources de financement par apport personnel.

Les aides et subventions au créateur

Elles sont essentiellement distribuées par l'Etat ou par les collectivités locales, mais certaines fondations, associations ou autres organismes aident des créateurs sélectionnés en leur accordant un don ou une bourse.

Les prêts d'honneur

Ils permettent de compléter l'apport personnel. Certains organismes extra-bancaires attribuent des prêts d'honneur sans exiger de garanties. Ces prêts sont généralement accordés à taux nul ou à taux réduit.
De même, quelques banques accordent des prêts à des conditions minorées. Enfin, certains employeurs accordent des prêts aux salariés souhaitant quitter leur emploi pour créer une entreprise (essaimage).

Les prêts à moyen et long terme

Sans qu'il y ait de règle absolue, les banques ne financent habituellement qu'à hauteur de 70% du montant hors taxes les investissements physiques, le fonds de commerce s'il y a lieu et, éventuellement mais souvent avec réticence, le Besoin en fonds de roulement.
Le banquier limite fréquemment son engagement à hauteur de la mise du créateur : il considère que les fonds propres doivent au moins égaler l'emprunt sollicité.

Un dispositif a été mis en place pour aider les créateurs : le PCE (Prêt à la création d'entreprise). Il s'agit d'un prêt accordé par OSEO sans garantie ni caution personnelle, susceptible de financer les frais liés au lancement de l'entreprise : constitution du fonds de roulement, frais de démarrage... Ce prêt peut être octroyé à tout type de créateur, pour autant qu'un crédit à moyen ou long terme soit, en même temps, octroyé par une banque.

Le crédit-bail

Mobilier ou immobilier, le crédit-bail permet de financer à 100 % un bien professionnel.
Pendant la durée du contrat de crédit-bail, le bien financé n'est pas inscrit au bilan de l'entreprise.
Ce type de financement est un peu plus cher que le crédit classique et moins intéressant depuis que les crédit-bailleurs imposent le versement d'un dépôt de garantie ou un premier loyer important dans le barème de location.
Toutefois, le crédit-bail présente l'avantage important d'éviter le problème de la récupération de la TVA payée sur les investissements de départ.