Partenaire institutionnelPartenaire banquePartenaire aide à la créationPartenaire comptabilité
 

Etablissement du plan de financement initial

La construction du plan de financement initial est une démarche dynamique. Il s'agit, outre de savoir à combien se chiffre le projet, de rechercher la meilleure solution financière pour "boucler" ce plan.

Comment établir un plan de financement initial ?

Après avoir recensé les besoins et les ressources financières disponibles, il faut, si besoin, trouver une ou plusieurs solutions pour les capitaux manquants afin d'équilibrer les deux colonnes de ce tableau.
Exemple de plan de financement initial

Le recensement des besoins durables

Les frais d'établissement
Ce sont les frais pour constituer l'entreprise :
  • honoraires de conseil ou d'avocat,
  • frais d'immatriculation,
  • frais de première publicité, etc.
Ils font partie des dépenses engagées au bénéfice de l'entreprise pour une période longue.
Il faut donc les considérer comme une " forme particulière d'investissement ".
Les investissements
La constitution, au sens large, de l'équipement de l'entreprise, représente les investissements. On y trouve :
  • les achats de terrain, matériels, machines, mobilier, véhicules, ordinateurs, construction, agencements, installations... Au bilan il s'agit des "immobilisations corporelles".
  • les versements de dépôts et cautionnements, comme par exemple les 3 mois de loyer à verser en garantie lors de la conclusion d'un bail. Ce sont les immobilisations financières.
A noter : un petit équipement, dont la valeur unitaire est inférieure à 500 euros HT, n'est pas à intégrer dans les investissements du plan de financement. Pour simplifier, son achat est considéré par l'administration fiscale comme une charge à imputer au compte de résultat du premier exercice.
Le Besoin en Fonds de Roulement (BFR)
Avant de commercialiser vos services, vous devrez peut-être acquérir du stock de produits.
Par ailleurs, on peut se trouver, dès le lancement de l'activité, dans l'obligation d'accorder des délais de règlement aux clients : une fois le chantier achevé, l'argent dû constitue une "créance client".
En revanche, les fournisseurs accordent, eux-aussi, des délais permettant de ne pas les payer immédiatement.
Il existe donc une "masse d'argent" immobilisée et nécessaire à l'exploitation de l'entreprise qui correspond aux "stocks moyens + les encours moyens de créances sur les clients - les encours moyens de dettes à l'égard des fournisseurs".
Cette masse dans le cycle d'exploitation est appelé Besoin en Fonds de Roulement (BFR).

Le recensement des ressources durables

Il convient également de chiffrer les ressources financières qui permettront de couvrir les investissements. Elles se regroupent en deux catégories :
- celles que l'on apporte : "les apports personnels" (du créateur ; des autres associés)
- celles qu'il faut trouver en complément : prime, subvention, emprunt à moyen ou long terme.

En bonne orthodoxie de gestion, les besoins financiers durables doivent être couverts par des ressources de même nature. Les totaux des deux colonnes du plan de financement initial doivent donc être égaux.
Par conséquent, si la somme des apports, éventuellement majorée d'une prime ou d'une subvention, reste inférieure au total des besoins durables, il faudra combler cette différence par un financement externe.

Le point de vue du banquier

"Dans le plan de financement initial, je m'assure que le porteur de projet a bien pris en compte son besoin en fonds de roulement afin d'éviter les problèmes de trésorerie liés au démarrage d'activité.
En effet, il est fort probable que les premières factures devront être payées avant que les premiers règlements soient encaissés."