Partenaire institutionnelPartenaire banquePartenaire aide à la créationPartenaire comptabilité
 

La société

Créer une société revient à donner naissance à une nouvelle personne, juridiquement distincte du ou des associés fondateurs. Par conséquent, les démarches à accomplir sont plus complexes que pour l’entreprise individuelle.
Cette forme juridique est particulièrement appropriée si vos investissements sont plus conséquents (ex : achat d’un local ou aménagement d’un hall d’exposition), ou si les risques de l‘activité sont élevés.

Principales caractéristiques :

  • L'entreprise dispose de son propre patrimoine. En cas de difficulté de l'entreprise, en l'absence de faute de gestion grave qui pourrait être reprochée aux dirigeants, les biens personnels de ces derniers (et naturellement des associés) seront à l'abri de l'action des créanciers de l'entreprise, à l'exception de la société en nom collectif dans laquelle chaque associé est solidairement et indéfiniment responsable avec la société.
  • L'utilisation des biens de la société à des fins personnelles peut entraîner des poursuites au titre "d'abus de biens sociaux".
  • S'agissant d'une "nouvelle personne", la société a un nom (dénomination sociale), un domicile (siège social) et dispose d'un minimum d'apports constituant son patrimoine initial pour faire face à ses premiers investissements et premières dépenses (capital social).
  • Le dirigeant désigné pour représenter la société vis à vis des tiers n'agit pas pour son propre compte, mais au nom et pour le compte d'une personne morale distincte. Il doit donc respecter un certain formalisme lorsqu'il est amené à prendre des décisions importantes. De même, il doit périodiquement rendre des comptes aux associés sur sa gestion.
  • Au niveau fiscal, la société peut être imposée personnellement au titre de l'impôt sur les sociétés (IS) soit de plein droit, soit sur option.
  • La création de la société donne lieu à des formalités complémentaires : rédaction et enregistrement des statuts auprès du service des impôts, nomination du ou des dirigeants, parution d'une annonce dans un journal d'annonces légales.
Les formes de sociétés les plus adaptées au métier d’électricien sont l’EURL et la SARL.
Il existe d'autres formes de sociétés qui peuvent être intéressantes pour un électricien qui sont la SAS, la SASU et la SNC.