Partenaire institutionnelPartenaire banquePartenaire aide à la créationPartenaire comptabilité
 

Les fonctions d'électricien

Le métier d’électricien présente différentes facettes en fonction des services demandés et des lieux d’intervention.

Le monteur électricien

Il réalise traditionnellement l'installation électrique d'un bâtiment par la mise en place du réseau de câbles qui distribue le courant, le raccordement des différents appareillages : tableaux électriques, dispositifs de sécurité, etc.
Il commence d'abord par prendre connaissance des plans architecturaux, des schémas de câblage ; il repère sur place la disposition des lieux. Puis il travaille à l'installation proprement dite :

  • réalisation des canalisations et des supports (traçage, percement des murs, scellements),
  • pose des câbles,
  • montage de l'appareillage basse-tension : tableaux électriques, interrupteurs, prises de courant,
  • mise en place des équipements d'éclairage, de chauffage, de climatisation ou de force motrice, raccordement des différents matériels, livraison aux clients.
Si les aspects traditionnels de la profession subsistent (branchement au réseau du fournisseur d'électricité, câblages, pose de matériel d'éclairage ou de chauffage...), les activités du monteur-électricien s'appliquent désormais à des équipements très variés :

  • en milieu industriel, il met en place, raccorde et entretient les différents constituants d'un automatisme : moteur, convertisseur de courant, automate programmable (ordinateur industriel qui pilote les machines), variateur de vitesse ;
  • dans les logements et les bureaux, il effectue l'installation des réseaux domotiques qui assurent des fonctions de sécurité (alarme incendie, alarme anti-intrusion...) ou de gestion technique (conduite du chauffage et de la climatisation, commande automatique de l'éclairage ou de la ventilation) ;
  • il peut également participer à l'installation de systèmes de communication (téléphonie intérieure, recherche de personnes sur site...), de surveillance (circuit vidéo...) ou de signalisation (téléaffichage, distribution de l'heure).
En cours d'installation, il peut réaliser des opérations d'usinage mécanique (découpe, cisaillage, perçage, soudage...) qui lui permettent de construire les supports ou les armoires électriques. Lors de la mise en service, il contrôle l'installation avant la mise sous tension, effectue les essais (mesures, tests), les réglages et les programmations si nécessaire.

Le monteur-électricien est donc de plus en plus détenteur d'un ensemble de compétences qui lui permettent de connecter aussi bien des équipements courants forts (moteurs, etc.) que des systèmes courants faibles porteurs d'informations (dispositifs de contrôle/commande, sécurité, alarme, communication).

Le monteur chargé de maintenance ou dépanneur assure la maintenance des circuits électriques et des différents équipements : localisation de la panne, établissement d'un diagnostic, remplacement de la pièce ou du composant défectueux, remise en état de fonctionnement.

Le chef de chantier en installation électrique

Animateur d'hommes avant tout, le chef de chantier fait la liaison entre les différents corps d'état. A partir des consignes, des plans et croquis qui lui sont transmis, il assure la bonne exécution des travaux.

Le Chef de chantier organise son travail autour de trois grandes activités :
Préparation de chantier
Sur les plans, il repère les diverses composantes de l'installation (disjoncteurs, tableaux électriques...) et vérifie
le tracé des câbles (pas de coupure, liaison avec le réseau du fournisseur d'électricité...). Sur le terrain, il s'assure que les réservations (ouvrage de maçonnerie destiné au passage des canalisations électriques) ont bien été effectuées. Il organise les approvisionnements en matériels et outillages. Il examine avec les chefs d'équipe le planning prévu (objectifs, délais) ; puis il répartit le travail. Lors de cette étape préparatoire, l'informatique est souvent mise à contribution : lancement des approvisionnements et établissement du calendrier des opérations.
Suivi de chantier
Le Chef de chantier vérifie la qualité et l'avancement des travaux, réajuste les approvisionnements et apporte, aux équipes, assistance et conseils.
Il peut aussi effectuer les corrections ou les modifications qui s'imposent afin de réagir très rapidement à tout événement imprévu (difficulté technique, absence de personnel...).
Après chantier
Une fois le chantier terminé, il assiste à la vérification de l'installation électrique par un organisme de contrôle habilité. Il peut donner à l'utilisateur différentes consignes d'exploitation et rédiger un guide d'entretien - maintenance.

Le technicien électrotechnicien

Dans une entreprise d'ingénierie électrique qui crée des installations automatisées sur mesure (usines etc.), le technicien d'étude est un ensemblier. Partant des caractéristiques du système automatisé, il choisit les moteurs électriques et leurs dispositifs de commande. Il effectue également des tâches de programmation, suit le déroulement des travaux d'installation et procède à la mise en service des équipements.
Le technicien de fabrication peut organiser le travail d'un atelier. Il assure également l'approvisionnement des composants électriques et des produits semi-finis.

Le technicien de contrôle veille à la qualité des produits fabriqués. A l'aide d'appareils de mesure, il effectue des contrôles en cours ou en fin de fabrication. Il recherche la cause des défauts constatés et propose des solutions d'amélioration. Il peut également définir les méthodes de test et choisir les appareils.

Le technicien d'installation organise et supervise les travaux d'installations électriques dans les entreprises ou les logements : répartition du travail, conseils et assistance technique aux équipes, approvisionnement. L'installation réalisée, il assiste à sa vérification par un organisme habilité. En maintenance, le technicien intervient sur des installations complexes. Il organise le travail des équipes (planning des opérations d'entretien) et définit les méthodes d'intervention à effectuer. En cas de panne, il établit un diagnostic, participe au dépannage.

Le monteur-électricien en réseaux de distribution

Le travail de ce professionnel s'organise autour de deux grandes activités :
Réaliser les raccordements au réseau électrique
Les branchements, qui consistent à amener le courant du réseau de distribution du fournisseur d'électricité jusqu'à la propriété du client, restent l'une des tâches principales du monteur-électricien. A l'intérieur des bâtiments (logements, bureaux, etc.), il installe ou remplace le compteur, assure la pose du disjoncteur et procède à leur mise en service. Les interventions au-delà du compteur électrique sont de la compétence et de la responsabilité de l'électricien du bâtiment.
Entretenir, réparer, améliorer
Il vérifie régulièrement l'état des équipements du réseau de distribution : visites des lignes et des postes de transformation électrique. Lorsque le fonctionnement des installations est interrompu, il recherche l'origine de la panne. Une fois celle-ci localisée, il procède à la mise hors-tension du tronçon électrique défectueux en manœuvrant des interrupteurs ou des sectionneurs. Il entreprend alors les réparations qui s'imposent : remplacement d'un câble, d'un isolateur ou d'un appareillage, consolidation de supports accidentés. Il effectue toutes ces opérations en respectant scrupuleusement les procédures de sécurité. Les tâches d'entretien courant font également partie de son travail : nettoyage des postes de transformation électrique, peinture de pylônes, désherbage ou élagage.
Enfin, il améliore en permanence les performances du réseau afin de mieux répondre aux besoins des usagers : par exemple, mise en place d'un transformateur pour alimenter les habitations d'un nouveau lotissement.

Le compagnon professionnel

Il assure la bonne exécution de l'ensemble des travaux. C'est "l'homme de l'art" qui est reconnu pour la qualité de ses prestations. On peut préparer en tant qu'élève un baccalauréat professionnel en trois ans après la classe de troisième.

En apprentissage, on prépare généralement un brevet professionnel (BP) en deux ans. Selon les spécialités, les besoins des entreprises, et les capacités des apprentis, il est toutefois possible de préparer certains baccalauréats professionnels et BTS par la voie de l'apprentissage.

Le chef d'équipe

Il organise le travail des monteurs et compagnons en atelier ou sur le chantier, veille à l'avancement des travaux et à la conformité des ouvrages dont il a la responsabilité et l'exécution. Il est capable de réaliser les travaux les plus délicats ou d'assurer de manière permanente la conduite et l'animation d'une équipe composée d'ouvriers de tous niveaux. Largement autonome, sachant s'adapter aux techniques, il peut être amené à effectuer des missions de représentation auprès des tiers.

Le chargé d'affaires

C'est à la fois un homme d'étude et de chantier. Il dépend directement du chef d'entreprise ou du directeur d'agence. Cette fonction demande de bonnes connaissances techniques, de la gestion, le sens du commerce et des relations humaines. Il conduit la négociation avec le client. Il est souvent, une fois le contrat signé, le représentant unique de l'entreprise vis-à-vis du client, des fournisseurs et des sous-traitants et de l'ensemble des services de l'entreprise qu'il anime en véritable chef d'orchestre.

L'ingénieur d'étude

Il chiffre le coût d'un projet depuis l'analyse initiale jusqu'à sa transmission au service en charge des travaux. Il est en relation avec tous les services de l'entreprise et avec les fournisseurs.

Le conducteur de travaux

Interlocuteur privilégié du maître d'œuvre qui coordonne les travaux des différents métiers, il dirige, planifie et contrôle les travaux sur le chantier. Sa fonction est polyvalente et demande un esprit d'organisation.