Partenaire institutionnelPartenaire banquePartenaire aide à la créationPartenaire comptabilité
 

Analysez les contraintes de votre projet

Après avoir décrit de manière précise votre activité, votre clientèle, et collecté un certain nombre d’informations, vous êtes désormais en mesure de recenser l’ensemble des exigences du projet et de vérifier qu’elles pourront bien être satisfaites.

L’impact des contraintes sur le projet

Cette analyse est essentielle car les caractéristiques contraignantes repérées auront une incidence sur :
  • l’estimation des moyens à réunir (compétences, équipements, partenariats, financements…),
  • les risques pouvant peser sur le projet,
  • la faisabilité de celui-ci et sa probabilité d’être rentable.

Ce travail vous permettra de refaçonner votre idée de départ, pour évacuer ces contraintes ou trouver une parade.
Ce qui est évoqué ci-dessous n’est naturellement pas exhaustif : ce ne sont que quelques exemples destinés à vous inciter à creuser votre propre réflexion. Chaque projet est toujours un cas unique.

Les contraintes liées à la nature de la prestation

La prestation que vous voulez vendre peut induire des contraintes spécifiques. Il convient donc de les repérer, afin de les réduire ou de les éliminer.
Un service peut être difficile à distribuer, car nécessitant, par exemple, la contribution de différents prescripteurs et/ou intermédiaires. Il convient alors de vérifier que leur collaboration sera vraiment possible, en obtenant leur accord de principe.

Ces contraintes ont des incidences, selon le cas, sur les investissements de départ, sur le process, sur l’action commerciale, sur le cycle d’exploitation, sur la trésorerie, sur le seuil de rentabilité, sur le lieu d'implantation, sur la date de démarrage, etc. voire sur la possibilité de lancer l’activité. Il faut donc vérifier qu'elles s'avèrent surmontables et dans ce cas prendre en compte leur répercussion sur les moyens à mettre en œuvre.

Les contraintes de réglementation

De leur existence peuvent dépendre la faisabilité et la viabilité de votre projet.
Disposez-vous de l’expérience professionnelle ou du diplôme requis pour l’exercice de votre activité ?
Pourrez-vous obtenir les autorisations exigées (licence, certification, agrément,…) ?
Si vous êtes salarié (ou si vous l'étiez, il y a peu), votre contrat de travail contient-il une clause restrictive pour exercer l'activité projetée ?

Les contraintes liées au marché

Le marché que vous visez a priori peut présenter des particularités, qu’il convient de discerner dès maintenant de manière à prévoir les moyens appropriés.
Exemples :
Le marché est-il :
  • à créer ?
  • en démarrage ?
  • en fort développement ?
  • mature ?
  • en déclin ?
  • etc…
Si le marché est en démarrage : si celui-ci est prometteur, la concurrence va arriver très vite, il faut donc prendre très rapidement une place sur ce marché : cela nécessitera des moyens commerciaux pour se constituer une image, une réputation. Cette contrainte de stratégie est à intégrer dans la faisabilité du projet. C’est le cas notamment sur le marché des énergies propres où de plus en plus d’acteurs se lancent dans ce créneau.

Si le marché est mature : Il nécessite une différenciation forte et des moyens puissants car il y est difficile de faire bouger les positions des entreprises bien établies (dès maintenant, il vaudrait mieux avoir une "petite idée" pour cette différentiation !)

Les contraintes de moyens

Vous allez devoir à présent identifier les moyens nécessaires pour le faire aboutir.

Moyens humains

  • Si le projet est fondé a plusieurs, serez-vous vraiment complémentaires dans les fonctions et les responsabilités ?
  • Vous devrez peut-être également faire appel à des compétences particulières. Seront-elles faciles à trouver ? Nombre d’entreprises se plaignent des difficultés qu’elles rencontrent pour trouver des collaborateurs dans certaines spécialités. Il peut donc être utile de faire le point sur le marché local de l’emploi avec Pôle Emploi.
  • Devrez-vous recruter des techniciens ? Quel peut en être le délai et le coût ?
  • etc.

Moyens techniques

  • Devrez-vous recourir à des investissements lourds engendrant obligatoirement des pertes de démarrage pendant plusieurs exercices ? (les ressources financières seront à trouver en conséquence)
  • En cas de besoin de machines spéciales, pourrez-vous trouver le constructeur sûr ?
  • Serez-vous contraint de faire appel à la sous-traitance ? Cela risque-t-il d’induire un rapport de force avec ces partenaires ou sous-traitants ?
  • Devez-vous anticiper sur des normes à venir ?
  • etc.

Moyens financiers

Evaluez, maintenant, de manière approximative votre projet qui n'est que dégrossi :

  • le coût de vos investissements de départ
  • votre Besoin en Fonds de Roulement : en utilisant, à ce stade, le BFR moyen de la profession fourni par des organismes professionnels, les Centres de Gestion Agréés, les documentations éditées sur le secteur concerné, ou par un calcul réaliste mais sommaire,
  • les pertes certaines pour les premiers exercices, si cela devrait être le cas.
Par rapport à ce coût approximatif du projet votre capacité financière sera-t-elle suffisante ? Devrez-vous recourir à des emprunts ? Votre capacité d’emprunt est-elle en rapport avec les besoins de votre projet ?

Arrivé à ce stade de réflexion, la faisabilité du "projet économique" doit être largement probable. Par conséquent, si le résultat de l’analyse des contraintes de moyens vous donne satisfaction, vous pouvez alors passer à la formalisation de votre "projet personnel" en tant que créateur d’entreprise.