Le chauffage eau chaude
Un système durable pour l'efficacité énergétique

Le chauffage à eau chaude permet de mettre en place des systèmes durables à la fois multi énergies, substituables et réservant une part croissante à la chaleur d’origine renouvelable.

Principe de fonctionnement

Le principe du chauffage à eau chaude est une boucle dans laquelle circule de l’eau chauffée de 30° à 50° distribuée vers des émetteurs de chaleur (radiateurs ou planchers chauffants) qui diffusent la chaleur de l’eau dans les pièces. Le chauffage de l’eau est assuré par un générateur qui peut être une chaudière, des panneaux solaires, une pompe à chaleur, une cogénération, etc.

Importance de la régulation

Pour optimiser les performances du chauffage eau chaude, il est indispensable de mettre en place une régulation centralisée, de préférence programmable.

Les différents générateurs d'eau chaude

Chaudière basse température
Avec une chaudière basse température fonctionnant au gaz GPL ou fioul domestique, l'eau qui alimente le réseau de chauffage central est chauffée à une température moyenne de 50 °C au lieu de 80 °C pour les chaudières d'ancienne génération. Elle apporte ainsi plus d'économies et une ambiance thermique plus agréable, avec des gains de consommation de 25 à 30 %.

Chaudière à condensation
Elle améliore de 30 à 40 % les résultats des chaudières anciennes et d’environ 15 % les résultats des chaudières classiques grâce à un mode de fonctionnement particulier :
  • dans une chaudière classique, la chaleur contenue dans la vapeur d'eau des produits de combustion est rejetée vers l'extérieur
  • la chaudière à condensation récupère de l'énergie en condensant cette vapeur d'eau.
Pile à combustible
Une pile à combustible est un générateur qui produit de l'électricité à partir d'un mélange moléculaire. Dans ses applications pour le chauffage, elle ressemble à une chaudière, mais a pour particularité de ne consommer que l'oxygène de l'air et de l'hydrogène. Le fonctionnement d'une telle pile est particulièrement favorable à son environnement local, puisqu'il ne produit que de l'eau.
Pompe à chaleur
Elle transfère la chaleur du milieu le plus froid vers le milieu le plus chaud (en le chauffant), jusqu'à l'égalité des températures. Elle pompe des calories dans une source à température constante froide, mais néanmoins supérieure à celle du milieu extérieur (sol, nappes phréatiques, air extérieur), pour les réinjecter via une source chaude (un système de chauffage central par radiateur ou plancher chauffant, par exemple). Les performances de cet équipement sont très intéressantes, puisque, pour un kilowattheure d'énergie électrique consommé, il restitue trois à quatre kilowattheures de chaleur dans les bâtiments.

Cogénération
La cogénération consiste à produire en même temps et dans la même installation, à partir d'une énergie primaire combustible, de l'énergie thermique (chaleur) et de l'énergie électrique grâce à un alternateur. L'énergie thermique est directement utilisée pour le chauffage et la production d'eau chaude. Les installations de cogénération fonctionnent à partir de gaz naturel, de fioul ou toute forme d'énergie locale (géothermie, biomasse) ou liée à la valorisation des déchets (incinération des ordures ménagères...). L'installation de cogénération fait partie des techniques les plus efficaces énergétiquement pour l'utilisation des énergies fossiles et renouvelables.

Les énergies renouvelables

Il s'agit d'énergies issues principalement du rayonnement solaire, de la force de l'eau ou du vent, de la chaleur de la terre, du bois, de la biomasse...

Géothermie

La géothermie englobe toutes les énergies contenues naturellement dans le sol (nappes phréatiques, chaleur du soleil accumulée à la surface du sol) pour utilisation sous forme de chauffage ou d'électricité. Actuellement, la géothermie soit est directement exploitée comme source de chaleur, soit sert à la production d'électricité.

Aérothermie

Le principe de l’aérothermie est simple : utiliser la chaleur stockée dans l’air. L'air est en effet chauffé par les rayons du soleil en permanence. L'aérothermie va permettre de récupérer cette chaleur, même s'il fait froid.

Bois

Une maison sur quatre utilise le bois comme solution de chauffage d'appoint, via les cheminées, des poêles à bois ou des chaudières individuelles. Parfois en complément d'un système de chauffage à eau chaude, le bois peut-être installé en chaufferie et possède une grande souplesse d'utilisation.

L'énergie solaire

  • Le solaire thermique : il s'agit de capteurs vitrés, installés sur la toiture, dans lesquels circule un liquide caloporteur réchauffé par le rayonnement solaire, qui transmet ensuite la chaleur à un chauffe-eau et éventuellement à un plancher chauffant basse température.
  • Le solaire photovoltaïque : électricité produite par transformation du rayonnement solaire par une cellule photovoltaïque.

Biocombustible

Destinés à se substituer au fioul domestique, ils sont obtenus à partir d'oléagineux tels que le colza ou le tournesol. Ils peuvent être utilisés sous forme d'huile pure ou estérifiés par mélange avec du méthanol (lui-même issu de la betterave). Ils peuvent être intégrés au fioul domestique dans une proportion maximale de 30 % du mélange sans modification importante des installations.